PARIS JE TE QUITTE

18 Juin

Paris je te quitte - Carnet de voyage - Petits Béguins

Paris je te quitte (et il était temps!!).

Je vous écris ça allongée sur mon transat, un chapeau de paille sur la tête (ben oui, c’est qu’il y a du soleil par ici),  les chants des oiseaux en guise de musique, le doux parfum des fleurs qui me titille les narines, mon chat allongé dans le buisson d’à côté pour se protéger de la chaleur et mon chien qui n’arrête pas de poser sa balle pleine de bave sur mon ventre pour que je joue avec lui dans le jardin (non, je n’ai pas de citronnade à la main, je suis au boulot 😉 faut pas pousser le bouchon trop loin quand même, sinon après, ça ne fait plus sérieux 😉 !!).

Bref, vous l’aurez compris, Paris je te quitte et ça fait tellement du bien!!

En réalité j’ai déménagé de Paris il y a déjà quelques mois, presque 4 pour être précise.. Je ne vous l’ai pas dit avant, tout simplement car je n’ai pas trouvé le temps, les mots ni l’envie de le faire.
Mais bon, si vous êtes assidu vous avez bien dû vous rendre compte que cette cuisine dans mon article sur les pâtes fraiches ne serait jamais rentrée dans ma cuisine parisienne, que cette grande table non plus et encore moi ce beau jardin avec ses rosiers 😉 hein?
(cependant, je vous rassure tout de suite, pour le blog, ça ne va pas changer grand chose, car je serais tout de même très régulièrement à Paris en train de fouiner pour vous trouver les meilleures adresses)

Paris je te quitte - Carnet de voyage - Petits Béguins

Je ne vous dis pas tout ça, juste pour vous dire que j’ai quitté Paris, en réalité il y a un petit message nettement plus important derrière :).
Beaucoup (beaucoup) de mes proches ou de mes rencontres à Paris ont répondu à mon déménagement « Hannnnn la chance, je rêve de ça depuis des années ».
Mais je voulais juste préciser ici, que ce n’est pas de la chance, mais un choix. On n’a pas gratté un ticket gagnant qui nous disait « Bingo, vous avez gagné un aller simple pour le soleil, vous déménagez de Paris dans 2 jours» (même si ça pourrait être chouette). Et que si nous l’avons fait, alors tout le monde peu le faire :) (enfiiin.. ceux qui en ont envie quoi).

Paris est magique et a plein de super côtés (notamment toutes ses bonnes adresses et pâtisseries!!), je ne regrette à aucun moment ma vie à ses côtés, elle m’a beaucoup, beaucoup apporté et mon passage par chez elle m’a permit un grand pas en avant dans ma vie professionnel (je ne crache donc absolument pas dessus) et tellement de belles rencontres <3 <3.  Mais Paris est très dure et fatigante également.. Après 8ans de loyaux services et quelques années à voir Monsieur rentrer du travail avec une tête livide dû aux transports en commun, il était grand temps pour nous de retrouver la vie, la vraie vie comme quand nous étions enfants. Avec la nature à porté de main, le silence, le calme, la joie, les rayons de soleil, les ciels étoilés, dans une grande maison de rêve avec un jardin (qui coûte le même prix qu’un 35m2 au 6eme étage sans ascenseur à Paris, ha ha ha ha!!! Cette douce différence).

Bien sûr, chacun ses priorités et ses choix de vie. Je comprends parfaitement ceux qui souhaitent rester vivre à Paris pour tous ses bons côtés.

Mais je voulais juste dire aux autres, qui n’en peuvent plus (comme nous avant), qui se pourrissent la vie et la santé à rester dans un endroit qui ne leur correspond pas, juste par peur de ne pas retrouver de travail autre part, (car Paris est Paris, on me l’a d’ailleurs souvent répété : «  mais pour le boulot, ça va, tu n’as pas peur ? »), qu’il y a de la vie aussi ailleurs.

De mon côté, je suis Freelance, je travaille depuis toujours avec mes clients via internet, mail et la poste. Que je sois à Paris où ailleurs, c’est exactement la même chose.
On peut très bien réussir hors Paris et j’en suis persuadée. J’espère de tout coeur pouvoir vous le montrer et libérer certain de ce poids. Aujourd’hui, j’ai toujours autant de travail, avec une belle visibilité sur le temps et pour une fois, j’ai la place d’avoir un vrai bureau, un vrai studio, une vraie cuisine ce qui apporte forcement plus de qualité finalement à mon travail.

Du côté de Monsieur c’est un peu plus compliqué, car salarié, après 4 mois à vivre toute seule dans une grande maison vide, il me rejoint enfin!!! Pour y arriver, il a fallu faire des choix, finalement il s’est recrée un travail à son image et sera très certainement lui aussi un indépendant <3 .

On va tous les deux beaucoup bouger/voyager pour le travail, revenir régulièrement à Paris pour certains rdv (et voir nos copains quand même!!) mais notre cadre de vie nous convient tellement plus!!

Ce n’est pas facile, facile de quitter Paris, mais avec un peu de volonté, d’organisation et de concessions (aussi hein, il ne faut pas se voiler la face) c’est possible!!

Encore une fois, tout dépends de ce que vous souhaitez au plus profond de votre coeur.

Voilà, tout ce pavé pour ça :). Ouaiiiii je me suis un peu emballé dans cet article.. (et dire qu’à la base j’étais parti pour vous faire un article « Carnet de voyage à Belize».. Oups 😉 ).
Je suis désolée pour tout ce texte, ce blabla, il ne s’agit pas du tout (du tout) d’une leçon de vie.. bien au contraire, c’est juste un encouragement, pour vous dire que c’est possible, qu’il y a une vie ailleurs, du travail ailleurs (et surtout du soleil 😉 !!). J’ai vraiment était surprise du nombre de personnes qui m’ont dit qu’ils rêvaient de quitter Paris mais qu’ils n’osaient pas le faire, c’est dans ce sens que j’écris tout ça. Je le redis encore une toute petite fois, mais ce n’est pas « de la chance », uniquement un « choix » et ce choix tout le monde peut le faire.

Pas une seule fois en 4 mois j’ai regretté notre décision, pas une seule seconde.. Je suis tellement mieux ici, dans ce cadre de vie qui me correspond beaucoup plus. J’ai enfin la place d’accueillir ma famille et mes amis, j’ai enfin un jardin (et un potager, avec des courgettes bientôt prêtes!!!), je ne suis pas loin d’un aéroport et d’une gare TGV pour pouvoir continuer de voyager  j’ai envie et je retrouve le plaisir (comme quand j’étais petite) de pouvoir enfin me dire « je suis chez moi » et ça, ça n’a pas de prix!!

Bref, suivez vos rêves et passer à l’action car la vie est bien (trop) courte <3.

Promis, je reviens la semaine prochaine avec un article plus futile :), une bonne recette parfaite pour les piques-niques d’été (tout en se prélassant sur la nappe vichy).

Paris je te quitte - Carnet de voyage - Petits Béguins

Paris je te quitte - Carnet de voyage - Petits BéguinsParis je te quitte - Carnet de voyage - Petits BéguinsParis je te quitte - Carnet de voyage - Petits BéguinsParis je te quitte - Carnet de voyage - Petits BéguinsParis je te quitte - Carnet de voyage - Petits BéguinsParis je te quitte - Carnet de voyage - Petits BéguinsParis je te quitte - Carnet de voyage - Petits BéguinsParis je te quitte - Carnet de voyage - Petits BéguinsParis je te quitte - Carnet de voyage - Petits BéguinsParis je te quitte - Carnet de voyage - Petits BéguinsParis je te quitte - Carnet de voyage - Petits BéguinsParis je te quitte - Carnet de voyage - Petits BéguinsParis je te quitte - Carnet de voyage - Petits Béguins

Je dis ça, je dis rien.. Mais il y a quand même plusieurs gros indices 😉
Faites vos jeux!!

 

Partager sur